Championnats de natation de SIC Speedo 2016

26 au 28 février 2016
Centre aquatique Desjardins-Université Laval du PEPS

Du 26 au 28 février au Centre aquatique Desjardins-Université Laval du PEPS, venez voir en action les meilleurs nageurs universitaires au Canada dans le cadre des Championnats de natation de SIC Speedo 2016!

HORAIRE (26 au 28 février)

Échauffements préliminaires : 8h
Épreuves : 10h
Échauffements finales : 16h
Finales : 18h

BILLETS POUR UNE JOURNÉE

Adulte : 10$
Étudiant : 5$
12 ans et moins : gratuit

LAISSEZ-PASSER 3 JOURS

Adulte : 25$
Étudiant : 12$
12 ans et moins : gratuit

À noter que l’entrée aux préliminaires le matin est sans frais. Le programme des épreuves sera disponible au coût de 2$. Lors des finales en soirée, le programme des épreuves sera distribué gratuitement.

Commanditaires de l’événement


Le Rouge et Or motivé à briller sur la scène nationale

Nous y voici enfin : après avoir nagé toute l’année dans les eaux du Centre aquatique Desjardins-Université Laval en songeant à l’ambiance des nationaux, les athlètes du Rouge et Or sont maintenant prêts à faire de leur rêve une réalité, alors que s’amorce ce vendredi les Championnats de natation de SIC Speedo 2016 au PEPS.

Du 26 au 28 février, les meilleurs nageurs universitaires au pays, dont plusieurs espoirs pour les Jeux olympiques de Rio, lutteront pour l’obtention des bannières masculine et féminine nationales. Les 19 étudiants-athlètes du Rouge et Or qualifiés pour l’événement entendent bien faire plaisir à leurs partisans.

« On ressent beaucoup d’excitation, et un brin de nervosité, on ne se le cachera pas », admet l’entraîneur-chef du Club de natation Rouge et Or Nicholas Perron. « C’est quand même gros! C’est chez nous et on veut bien faire devant nos partisans et les familles de nos étudiants-athlètes », ajoute-t-il.

L’équipe masculine lavalloise a remporté cette année une première bannière provinciale depuis 2013, tandis que les femmes ont pris le second rang, tout près des Carabins. La poussée de fin de saison donne espoir au pilote du Rouge et Or. « On est dans un bon momentum, dans le sens où on a fait une saison qui est vraiment progressive. On a débuté l’année de façon difficile, on était souvent troisième dans les Coupes universitaires du RSEQ, et plus le temps avançait, plus on améliorait nos classements. De plus, on a eu l’aide de quelques recrues en janvier qui ont accéléré ce mouvement d’amélioration, ce qui fait en sorte qu’on a pratiquement gagné le combiné aux provinciaux. Donc, j’ose croire que cette ère d’aller va culminer au championnat canadien. »

Laval mise sur la profondeur
De l’avis même de Nicholas Perron, « notre groupe ne regorge pas de supervedettes, mais on a une belle profondeur qui je l’espère, nous aidera entre autres lors des relais. En tant qu’équipe, on vise un top cinq tant chez les gars que les filles. Ça va être relevé, ça va être serré, ça va être excitant, et on a très hâte! »

Chez les hommes, le succès passe par le capitaine Pascal-Hugo Caron-Cantin. Athlète par excellence du RSEQ cette saison, Caron-Cantin vient d’ailleurs d’être élu athlète de la semaine au Canada, à la suite de sa prestation de six médailles d’or au championnat provincial tenu les 6 et 7 février dernier. Celui que l’on surnomme « PH » est capable de nager les épreuves de dos et de papillon, et devrait être une force dans les relais. « On fonde beaucoup d’espoir sur lui », de dire Nicholas Perron, qui voit également de bonnes choses pour les recrues Nicolas Gauthier et Samuel Matte, ainsi que le brasseur Jérémie Déry-Bergeron.

Côté féminin, les noms de Geneviève Cantin et Marie-Pier Couillard devraient faire vibrer les spectateurs présents au PEPS. Cantin a remporté la médaille d’or du 200m dos au cours des deux derniers championnats nationaux, tandis que Couillard en a fait de même sur 50m et 100m dos. Perron souhaite également que Mila Arnautovich, la recrue Magalie Poudrier et le transfert d’Ottawa Caitlin Hodge, qui a intégré l’équipe au début janvier, puissent se qualifier pour les finales de leurs épreuves respectives et procurer de précieux points au Rouge et Or.

Des installations spectaculaires
L’Université Laval n’avait pas accueilli cette compétition depuis 2006, et il s’agit d’une première dans son impressionnant nouveau bassin répondant aux standards olympiques inauguré en 2013. « C’est une des plus belles piscines au pays », lance sans hésiter l’entraîneur-chef du Rouge et Or. « De par sa nouveauté et de par la façon dont elle a été conçue, c’est une piscine qui permet des temps assez rapides. Au-delà du fait qu’on est chez nous, si on me demandait où j’aimerais tenir un championnat de ce type-là, la piscine du PEPS ferait assurément partie de mon top cinq au pays », ajoute Perron.

L’horaire sera identique chaque jour du championnat. Les préliminaires auront lieu à 10h le matin, tandis que les épreuves finales s’amorceront à 18h. Notons qu’une webdiffusion en direct de chaque soirée de finales sera présentée au www.cis-sic.tv.